Aller au contenu

Rechercherun véhicule

Plus de 1588
véhicules disponibles

ou

Accès rapide

Voiture blanche renault

Rechercher

Plus de 1588 véhicules disponibles

ou

Voiture blanche renault
Faut-il un permis pour conduire un scooter électrique ?
le 25 avril 2023

Faut-il un permis pour conduire un scooter électrique ?

Quel est le permis nécessaire pour conduire un scooter électrique sans risquer une course-poursuite avec la police ? Quel cylindré ai-je droit de conduire avec un permis B ? Acheter un scooter, c'est aussi un tourbillon de questions qui envahi votre cerveau. C'est pourquoi nos équipes sont là pour vous accompagner.
 

Différents types de scooters pour différentes réglementations

Il faut savoir qu’il existe plusieurs catégories de scooters classés selon leur puissance. Cette dernière détermine la vitesse de circulation maximale et, par conséquent, le niveau de risque encouru.
En fonction de ces risques, et soumis aux mêmes règles que leurs équivalents thermiques, les scooters électriques nécessitent l’obtention de permis spécifiques.

Scooter électrique 50cc

Les scooters électriques dit sans permis sont équivalent à un deux-roues thermique de 50 cm3 maximum. C’est-à-dire que le véhicule est bridé et ne peut pas dépasser une vitesse de 45 km/h.  Idéal pour les trajets du quotidien en ville.
 
Pour conduire ces scooters, il n’y a pas besoin de passer un permis spécifique. Toutefois, pour ceux qui ne possèdent pas le permis B (permis voiture), une formation doit être suivie. Il s’agit du permis AM (anciennement appelé BCR).  
Cette formation de 8 heures, accessible dès l’âge de 14 ans est étalée généralement sur deux demi-journées.
Cette formation vise principalement à sensibiliser les personnes sans permis aux risques routiers et à la conduite d’un deux-roues. Aucune épreuve ne conditionne l’obtention du permis qui est délivré à la suite de cette formation.

Scooter électrique 125cc

La gamme supérieure des scooters électriques est équivalente au 125 cm3, soit une puissance de 11Kw. Les véhicules de cette gamme restent légers mais peuvent atteindre 130 km/h. Par conséquent, la possession d’un permis A1 est nécessaire ainsi qu’avoir plus de 18 ans.

 Les automobilistes détenant un permis B

Pour toutes les personnes nées après le 1er mars 1980, la possession du permis B ne donne plus automatiquement le droit de conduire un scooter 125cc. Il est nécessaire de suivre une formation spécifique de 7 heures.
Pour obtenir l'équivalence avec le permis B, la personne doit l'avoir depuis au moins deux ans. Elle consiste en une partie théorique de deux heures, puis deux heures de conduite pratique hors circulation sur plateau et, pour finir, une conduite pratique de trois heures dans les conditions réelles.
A l'issue de cette formation, il n'y a pas d'épreuves d'examen : une attestation de suivi de formation est délivrée pour servir de justificatif en cas de contrôle routier. Attention cependant car cette équivalence obtenue n'est pas un permis de conduire et n'est donc pas valable à l'étranger.
 

Pour les non-automobilistes

Les candidats, sans permis B, qui souhaitent obtenir le permis A1, doivent être âgé de 16 ans ou plus.
Son obtention est conditionnée, contrairement aux autres, à la réussite de deux épreuves :
  • une partie théorique (code moto) sous la forme d’un QCM de 40 questions pour lequel 5 fautes sont permises ;
  • une partie pratique d’une durée de 20 h minimum avec une épreuve finale (comme pour le permis voiture).
 
N’oubliez pas qu’outre le permis, il est également obligatoire de souscrire une assurance scooter avant de prendre le guidon. En effet, vous devez obtenir au minimum la garantie responsabilité civile, que vous soyez jeune conducteur ou motard expérimenté. Si vous conduisez sans être assuré, vous risquez une amende de 3 750 euros, ainsi que d’autres peines complémentaires.