Aller au contenu

Rechercherun véhicule

Plus de 1556
véhicules disponibles

ou

Accès rapide

Voiture blanche renault

Rechercher

Plus de 1556 véhicules disponibles

ou

Voiture blanche renault

Pneu crevé : que faire ?

On est certain que quelqu’un vous a déjà expliqué comment changer un pneu mais dans la pratique, la situation peut être bien différente…Alors nous avons décidé de vous rappeler quelques bonnes pratiques. En règle générale, on distingue deux types de crevaisons :

  • la crevaison lente, qui provoque un dégonflement progressif de la bande de roulement
  • la crevaison rapide qui se caractérise par un dégonflement immédiat du pneumatique
 

La prévention

Les pneus en bon état sont garants de votre sécurité. Plus l'usure est importante, plus les risques d'une crevaison sont importants. Il est donc très important de vérifier périodiquement l’état de vos pneus et de les remplacer quand c’est nécessaire. Pour vous aider à déterminer l'usure de vos pneus, pensez à surveiller le témoin. Le témoin d'usure d'un pneu est un petit pavé de caoutchouc situé sur la bande roulement. On l'appelle le tread Wear Indication TWI. Son épaisseur limite est fixée à 1,6 mm pour des pneus été et 4mm pour un pneu hiver. Quand la bande de roulement atteint ce niveau, alors le pneu doit être changé.

Le sous-gonflage ou sur le sur-gonflage peuvent également causer une sensibilité au niveau du pneu et ainsi provoquer une crevaison.

Le plus souvent, cela arrive à cause d'un corps étranger dans le pneu : clou, vis, bout de verre... Il perce généralement la bande de roulement du pneu et provoque un échappement de l'air. Ca peut aussi survenir suite à un choc contre le pneu : une collision au niveau du flanc du pneu qui provoque une crevaison lente. Le dégonflement du pneu est lent et difficile à repérer.

Faites un tour de voiture régulièrement et vous éviterez peut-être le risque de crevaison.

Comment savoir si on a un pneu crevé ?

Une crevaison peut mettre en péril votre sécurité et celle des autres usagers. Correctement réagir à cette situation est donc importante. Les véhicules les plus récents sont équipés d’un système de contrôle de pression des pneus qui alerte directement le conducteur sur le tableau de bord. Cependant, la plupart des voitures ne disposent pas de cette fonction, et il se peut que vous ne vous en rendiez compte que quand le pneu commence à être très abîmé ou encore quand vous perdez le contrôle du véhicule.

Pourtant, plusieurs indices peuvent trahir un pneu crevé, comme par exemple la direction qui se rigidifie ou qui commence à tirer d’un côté.

De plus, quand la perte d’air est importante, le bruit augmente. À la suite d'une crevaison, vous allez rapidement ressentir des vibrations dans le volant ainsi qu'une perte de maniabilité. En effet, le véhicule étant déséquilibré, sa trajectoire ne sera plus rectiligne. Une crevaison dite "rapide" est généralement causée par une entaille significative sur le flanc ou sur la bande de roulement du pneu.

À l'inverse, une crevaison dite "lente" est plus difficile à détecter car la lésion n'est pas forcément visible. Dans ce dernier cas, il existe une petite astuce : enduire le pneu d'eau savonneuse et voir si de petites bulles d'air se forment.

J’ai crevé, que faire maintenant ?

On se sécurise

Si vous perdez le contrôle du véhicule ou que vous sentez que vous avez un pneu crevé, la première chose à faire est de garder son calme, de saisir fermement le volant et de diminuer progressivement la vitesse. Dans la mesure du possible il faut toujours essayer de maintenir la voiture en ligne droite tout en réduisant peu à peu la vitesse, de façon à ce que le véhicule finisse par s’arrêter tout seul. Freiner trop fort pourrait vous faire perdre le contrôle de la voiture.

Si vous avez les moyens, pensez également à activer vos feux de détresse pour prévenir les autres automobilistes qui circulent sur la chaussée. L'objectif principal à ce moment là, c'est de vous éviter un accident.

Il est donc important de chercher aussi un endroit sure pour vous garer, sur le bas-côté. Si les bords de route ne vous semblent pas optimales, il vaut mieux continuer à rouler un peu plutôt que de risquer d’avoir un accident. Au même titre qu'un accident ou panne mécanique, enfilez votre gilet jaune de sécurité avant de sortir et sortez votre triangle de pré-signalisation.

Une fois que vous avez suivi scrupuleusement ces démarches, deux solutions s'offrent à vous :

  • Contactez votre assurance ou une dépanneuse notamment si vous ne disposez pas de roue de secours. Si vous avez acheter votre voiture dans l'une des concessions JMJ, vous bénéficiez d'une assistance 7j/7 24h/24 en Europe. Les numéros sont affichés dans chaque fiche concession, n'hésitez pas à les enregistrer dans votre téléphone au cas ou.
  • Changer vous-même le pneu crevé en utilisant la roue de secours (galette) située dans le coffre de votre véhicule

Ayez donc ces premiers bons réflexes en tête. Ils sont autant important que la suite.

On passe à l'action

Une crevaison n’arrive jamais au bon moment alors vaut mieux y être préparé. La solution en cas de crevaison la plus répandue reste la roue de secours : on la trouve sous la forme d’une roue identique à celle qui est changée ou d’une “galette”, roue plus petite que la roue normale qui dépanne le temps de se rendre au garage.

Pour commencer, prévoyez d'avoir à porter de main :

  • roue de secours
  • triangle de signalisation et gilet de sécurité
  • croix démonte-pneu
  • cric

Si vous avez tous ces équipements en votre possession, il ne vous reste plus qu'à procéder au remplacement du pneu crevé.

Selon le type de crevaison, d'autres solutions temporaires peuvent être utiliser tels que la bombe anti-crevaison ou le kit de réparation. La bombe anti-crevaison contient une mousse permettant de colmater les dégâts. Il faut localiser l'endroit de la crevaison afin d'extraire le corps étranger et injecter le contenu de la bombe dans la valve de gonflage. En reprenant le volant, il est conseillé de circuler à vitesse très modérée. Si la déchirure est trop importante, l'utilisation de ses alternatives sera cependant inefficace.

Les étapes de changement de roue

1. Retirez l'enjoliveur (si votre roue en est équipée).

2. Placez le cric sous le véhicule et élevez-le jusqu'à ce que le pneu ne soit plus en contact avec le sol.

3. Utilisez la croix démonte-pneu pour dévisser les écrous.

4. Retirez le pneu crevé.

5. Positionnez la roue de secours et revissez les écrous (n'hésitez pas à les serrer très fort).

Attention, cependant, la roue de secours n'est pas un pneu comme les autres et ne permet pas de rouler à plus de 80 km/h ! Elle ne doit en aucun cas remplacer le pneu crevé sur le long terme. Pas de panique, si le fait de changer un pneu vous parait compliqué voir insurmontable, pas de doute que vous pourrez compter sur quelques bons samaritains qui s'arrêteront vous aider (Si si, ça existe encore, je vous le dis par expérience).

Peut-on réparer un pneu crevé ?

Seul un professionnel est capable, après examen, de savoir si un pneumatique victime de crevaison est réparable ou non.

L'expert regardera autant l'intérieur et l'extérieur du pneumatique. Pour que le pneu soit réparable, l'entaille ne doit pas excéder 6 mm.

Si c'est votre cas, il existe plusieurs techniques pour réparer un pneumatique qui a subi une crevaison : la réparation par champignon (intérieur du pneu) ou réparation par mèche (extérieur du pneu). Mais rappelons-le, le pneu étant un élément clé pour votre sécurité au volant. Quelles que soient les techniques de réparation envisageables, nous vous recommandons de changer votre pneu crevé par un pneu neuf.

Et sachez que sur le même essieu, vous êtes dans l'obligation d'avoir le même niveau d'usure (5 millimètres de différence entre la profondeur des rainures principales) et le même pneu (même profil de même dimension). La plupart du temps vous serez donc dans l'obligation de changer 2 pneus.

Cas exceptionnel d'une crevaison sur autoroute

En voiture, on ne crève jamais ni au bon endroit, ni au bon moment. Contrairement à une crevaison en milieu urbain ou sur de petites routes, les crevaisons sur autoroute sont les plus dangereuses pour deux facteurs simples et évidents : la vitesse de son propre véhicule, mais également la vitesse et la présence des autres automobilistes autour de soi. Tout automobiliste, quelque soit son type de voiture, doit être préparé à réagir rapidement en cas de crevaison, pour minimiser les risques de pertes de contrôle, de sortie de route ou d’accident. Une crevaison sur autoroute intervient généralement très brutalement, sans signe avant-coureur. Dans tous les cas, ne cédez pas à la panique et tentez de conserver une trajectoire rectiligne. De même, n’essayez pas de freiner brusquement mais de décélérer de la manière la plus fluide possible. Une fois le contrôle de votre véhicule retrouvé et une vitesse réduite, essayez sans forcer de rejoindre la bande d’arrêt d’urgence.

La meilleure solution par la suite, pour éviter tout risque inutile, est d’appeler une dépanneuse. Attention à votre interlocuteur : seules les entreprises agréées peuvent intervenir pour le dépannage d’une crevaison sur autoroute.